Menu
Devil May Cry 5
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Devil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande forme
PC PS4 ONE
Partager sur :

Devil May Cry 5 est sans forcer l’un des titres les plus attendus de 2019. Dévoilé en amont de l’E3 2018, le titre de Capcom est attendu de pied ferme par les fans de Dante, puisque s’il signe le retour du fils de Sparda, ce cinquième épisode racontera les événements prenant place après Devil May Cry 4. Alors évidemment, comment refuser lorsque Capcom nous a proposé de découvrir les dix premiers niveaux du jeu…

Nos dernières impressions sur Devil May Cry 5 en vidéo


Conditions d'aperçu
Nous avons pu jouer environ 6h à Devil May Cry 5, lors d'un événement dédié à la presse, organisée par Capcom à Londres. Le jeu tournait sur devkit Xbox One X. Il était possible d'essayer directement les 11 premières missions du jeu, et donc de sauter des missions en cas de besoin (un boss de fin trop velu, par exemple). Nous avons choisi de découvrir les missions dans l'ordre chronologique, l'une après l'autre, comme le feront les joueurs lorsque DMC 5 sera disponible.

La dernière fois que nous avions pu apercevoir Devil May Cry 5, c’était au Tokyo Game Show 2018 et manque de bol, la démo en question était plutôt loupée. Mais on savait que le nouveau bébé d’Hideaki Itsuno en avait dans le bide puisqu’à la gamescom de la même année, le niveau mis en avant par Capcom était autrement plus intéressant. Partant du postulat qu’il est possible de faire de mauvais choix au moment de proposer une build démo à des journalistes, nous avons embarqué pour Londres plein d’optimisme, persuadé que Devil May Cry 5 aurait cette fois-ci tout le temps de nous séduire. On n’imaginait pas alors à quel point on avait raison.

Le diable s’habille en Sparda


Devil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande forme
Même si le niveau testé au TGS 2018 nous avait laissé de marbre, Dante nous avait tout de suite séduit.

Devil May Cry 5 nous met rapidement dans le bain : un arbre maléfique a pris possession de Red Grave City et les hordes démoniaques qui s’y étaient établies se déversent partout à travers la ville. Pour les arrêter, un trio de choc : Dante, Nero, et V, le petit nouveau en sandales. Un casting de grande classe, sur lequel repose toute la variété, la profondeur, et la qualité du gameplay de ce DMC 5 dont nous n’avons fait que gratter la surface. Si lors de notre essai au Tokyo Game Show, on s’était plaint de ne pas pouvoir suffisamment tester les capacités de Dante, faute à un niveau pas vraiment passionnant, autant vous dire que l’on s’est rattrapé lors de ce nouvel essai. Devil May Cry 5 a l’intelligence de ne pas laisser au joueur le choix de son combattant, en tout cas pas dès les premiers niveaux : la façon dont les joueurs y ont accès a été soigneusement étudiée. Ainsi, Nero occupe largement les premiers niveaux puisqu’il est, de l’avis des développeurs, le personnage le plus simple à utiliser ; vient ensuite V, au gameplay si atypique, qui demande à ce que le joueur maîtrise les bases du jeu avant de pouvoir s’y frotter. Puis au bout d’une dizaine de niveaux, Dante se laisse enfin approcher, et pour une bonne raison : dans le scénario, il est le personnage le plus puissant et les ennemis qu’il affronte doivent être en mesure lui répondre. Alors autant s’assurer que le joueur maîtrise son sujet avant de lui confier un tel pouvoir : ce serait comme offrir une Ferrari à un jeune conducteur.

Devil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande forme
Les Devil Breakers de Nero sont tous différents.

Cette montée en puissance est appréciable à bien des égards, a fortiori parce qu’elle s’accompagne à chaque fois d’un renouvellement de gameplay qui bouleverse complètement la façon de jouer. Alors certes il est toujours question de faire les plus gros combos possible, mais c’est la façon d’y parvenir qui change nettement. Nero utilise pour sa part les désormais fameux Devil Breakers, des bras mécaniques qu’il peut changer à la volée et qui ont tous ses propriétés différentes. Certains permettent d’électrifier les ennemis, d’autres peuvent créer une zone où le temps coule plus lentement, un autre fait voler un poing-roquette qui vient s’abattre à répétition sur un ennemi… Au joueur de composer le load-out qui lui convient, avant ou pendant le niveau. On s’amuse donc beaucoup à essayer les différents Devil Breakers et leurs effets, dans l’idée de créer des combos toujours plus fous, ou simplement pour répondre aux contraintes imposées par certains types d’ennemis. À noter, petite subtilité, il n’est pas possible de switcher d’un bras mécanique à l’autre : pour changer de Devil Breaker, Nero doit détruire celui qu’il porte. Il est heureusement possible de ramasser des nouveaux bras directement dans les niveaux, ou simplement en passant un petit coup de téléphone à la facétieuse Nico, qui d’ailleurs ajoutera régulièrement à votre arsenal de nouveaux types de bras.

Devil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande formeDevil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande forme

De son côté, Dante est plus classique dans son gameplay mais n’est pas moins amusant à jouer, grâce à sa capacité à porter sur lui de nombreuses armes que l’on peut changer à la volée. Armes blanches et armes à feu, mais aussi attaques de corps à corps qui les unes combinés aux autres permettent de créer des enchaînements extrêmement classieux. Finalement, de tous les personnages, c’est peut-être lui qui est le moins original, mais quelle puissance ! Le père Dante a toujours le bon mot, le bon geste, pour rappeler qu’il est l’un des héros les plus charismatiques de l’histoire du jeu vidéo. Et rien que pour ça, chaque séquence (sauf celle vu au TGS, donc) est un véritable bonheur à jouer.

V pour Vendetta

Devil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande forme
Comme ses deux "amis", V a tendance à cabotiner, mais il est lui aussi très dangereux.

Et puis, il y a V. Qui est-il ? On ne le sait pas. Ou alors on a peut-être quelques doutes, mais on attendra le jeu complet pour s’en assurer. Ce dont on est certain, c’est qu’il nous a fait une fort belle impression. Car V est un personnage atypique puisqu’il ne se bat pas, ou alors très indirectement. En fait, le petit brun se contente d’envoyer au combat deux créatures démoniaques, un corbeau et une panthère noire, qui correspondent aux attaques à distance, et aux attaques de corps-à-corps de Nero et Dante. Pendant que ces curieux animaux se jettent dans la mêlée, lui reste à distance. C’est une façon de jouer très particulière puisque le joueur doit soigner ses combos, mais aussi garder un œil sur V qui doit être tenu à l’écart des éventuels monstres qui pourraient le prendre sur cible. Ainsi protégé, V peut s’adonner à son passe-temps préféré : la lecture. En combat, il suffit de maintenir la touche RT / R2 pour qu’il dégaine son recueil de poèmes, ce qui a pour effet de faire grimper une jauge d’énergie. Une fois remplie, V pourra alors invoquer une troisième créature, un énorme golem qui n’hésite pas à passer à travers les murs de la ville pour rejoindre le combat. Avec ces trois amis, le mystérieux tatoué dispose d’une force de frappe hyper létale, et offre au joueur un gameplay vraiment atypique, qui met en avant son caractère nonchalant, mais aussi sa dangerosité. Car s’il ne participe pas directement aux combats, V doit quand même achever ses ennemis : lorsque ses démons ont fait le gros du travail, les ennemis changent de couleur, indiquant qu’il est possible de mettre un terme à leur existence. D’une pression de bouton, V se téléporte vers sa cible et lui plante sa canne dans le crâne : une technique qui rappelle régulièrement que le bonhomme, malgré son apparente fragilité, reste une énigme dont il vaut mieux se méfier.

Devil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande formeDevil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande formeDevil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande forme

De l’exigence

Devil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande forme
Les boss sont souvent énormes. Vous êtes prévenus.

Si vous connaissez un peu la série Devil May Cry, vous ne serez pas surpris d’apprendre que Devil May Cry 5 prendra plaisir à vous faire beaucoup de mal, si vous n’êtes pas attentifs. En mode Normal, on s’en sort plutôt bien mais certains boss nous ont fait mordre la poussière à plusieurs reprises, grâce à des patterns facilement identifiables mais auxquels il faut répondre avec une précision diabolique. Ce qui, il faut le dire, n’est pas toujours évident. Le système de verrouillage des ennemis fonctionne mais il montre ses limites lorsqu’il s’agit de passer rapidement d’un monstre à un autre, et dans certaines situations, cela peut être assez agaçant. Un détail qui ne suffit pas à effacer toutes les bonnes choses qu’ont à offrir les combats de ce DMC 5. Les différents coups spéciaux que peuvent effectuer les personnages utilisent deux touches seulement et ne nécessitent finalement qu’un certain sens du timing. Au fil des combats, on perfectionne ses enchaînements et on improvise, en fonction du level-design mais surtout des ennemis et de leurs réactions. Et cela fonctionne à chaque fois : difficile de ne pas ressentir de plaisir en voyant grandir la note de combo, surtout lorsqu’elle atteint S, puis SS, puis SSS ! Un plaisir constamment renouvelé par l’obtention régulière de nouveaux coups spéciaux. Un puits sans fond, dont il faudra poursuivre l’exploration au moment du test complet.

Une écriture en retrait

Devil May Cry 5 : les tueurs de démons sont en très grande forme
Le jeu laisse parfois la possibilité de choisir le personnage que l'on souhaite incarner.

Histoire de ne pas dire que du bien de ce Devil May Cry 5, terminons en quelques mots sur le scénario de ce nouvel épisode et la façon qu’il a de nous raconter son histoire. Autant vous dire que dans l’immédiat, on a un peu de mal à juger l’intérêt de ce nouveau récit qui se limite à « Un gros arbre démoniaque a dévasté une ville et il faut que les trois héros éliminent le méchant gros démon qui vit à l’intérieur ». Bien entendu, nous n’avons vu que dix niveaux et il faudra attendre le 8 mars prochain pour en avoir le cœur net, mais dans l’immédiat on a bien du mal à savoir ce que le jeu cherche à raconter. Il faut dire que l’abus de flashbacks et le léger décalage temporel entre les lignes scénaristiques de Dante, Nero et V n’arrangent pas les choses. Si l’on joue principalement à un Devil May Cry pour ses combos et son ambiance gothique, on aurait quand même aimé un peu plus d’enjeu, plus de drame, plus de retournements de situation. Peut-être dans la suite du jeu, qui sait ?

Nos impressions
Reposant sur un gameplay d’une richesse et d’une variété jamais vue dans un épisode de la série, Devil May Cry 5 semble parti pour proposer le meilleur de Devil May Cry 4 et de DmC Devil May Cry. Nerveux et exigeant, il sait se renouveler régulièrement grâce à son trio de combattants et les nombreuses armes qui viennent compléter leur panoplie, d’un niveau à l’autre. Il y a toujours quelque chose à tester, à perfectionner, et on a forcément hâte de voir si la seconde moitié du jeu continuera sur cette belle lancée. Rendez-vous le 8 mars prochain.
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste kardelenkuruyemis.com
07 février 2019 à 15:01:00
Mis à jour le 08/02/2019
PC PlayStation 4 Xbox One Beat'em All Plate-Forme Capcom
Commander Devil May Cry 5
PC
44.99 €
PS4
45.99 €
ONE
45.99 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Minor-Threat
Minor-Threat
MP
le 11 févr. à 22:01

Une direction artistique toujours aussi gérbante.. Le jeu pour Kévin dark metalleux par excellence. Le soucis de dmc c'est toujours pareil, plutôt que nous offrir un univers magnifique non, on te vomie des jeu pour ado à cheveux mi long qui écoute Kyo. :rire: le game play est pas mauvais mais cette embiance pour ado est horrible.

Lire la suite...
Commentaire édité 11 févr., 22:04 par Minor-Threat
luvbne
luvbne
MP
le 09 févr. à 01:32

Je n'ai plus confiance en tes goûts Epyon. Tu surnote des jeux et en bash d'autres. Tes goûts sont génériques au possible.
Je verrais donc par moi même quel que soit la note de ton test.

Lire la suite...
ValerioFluo
ValerioFluo
MP
le 08 févr. à 13:21

Le "scénario" ressemble quand même à une belle redite du 3 non? Sauf qu'à la place d'une tour, c'est un arbre.

Lire la suite...
Darkus85
Darkus85
MP
le 08 févr. à 11:32

J'ai testé la demo et je peux dire que je suis hâte de jouer au jeu complet vivement putain

Lire la suite...
BJV_777
BJV_777
MP
le 08 févr. à 10:17

Nero était beaucoup plus posé dans DM4. Là c'est devenu un doppelganger de Dante version DevilMC3.
Sinon, personnellement, j'ai trouvé le jeu d'une molesse (les ennemis attaquent peu). Et il n'y a pas de touche d'esquive (ou je ne l'ai pas trouvée) ? Ai-je trop joué à Nioh ?
Ah oui, les musiques, par défaut, on ne les entend presque pas.
Le point positif c'est le design des monstres (les insectes et les faucheurs). C'est nettement mieux que le look extraterrestre qu'avaient beaucoup trop de monstres du 4.

Dans les moins, et ce n'est pas propre à ce jeu, toujours ce problème de proportion entre la taille du gros monstre dans les cinématiques et sa taille in game (cf pour l'exemple le sahelanthropus dans MGS V)

Lire la suite...
Commentaire édité 08 févr., 10:19 par BJV_777
HommeDusud
HommeDusud
MP
le 08 févr. à 08:53

Donc c'est pas un rpg ?

Rien n'est explique dans la preview on doit deviner ???

Action/aventure comme Assassin Creed ? Jeux de combat ? Ce sera la surprise du chef donc.....

Lire la suite...
Statiksynyster
Statiksynyster
MP
le 08 févr. à 08:44

Vivement :noel:

Lire la suite...
garbage
garbage
MP
le 08 févr. à 04:49

Toujours dommage qu'après 6episodes il n'y ai jamais plus qu'un pitch de départ. Bon le but c'est le fun du gameplay c'est sur mais avoir un scenar qui tient la route c'est aussi possible...

Lire la suite...
CyberpunkDealer
CyberpunkDealer
MP
le 08 févr. à 03:34

Day One http://www.noelshack.com/2019-06-5-1549593258-image.png

Lire la suite...
Rom1s54
Rom1s54
MP
le 08 févr. à 03:08

Capcom et ses scénarios de séries B lol. Bon DMC c.est du gameplay nerveux et technique avec 1 DA atypique. En promo dans qq mois ça sera sympa.

Lire la suite...
Top commentaires
skyfroz74
skyfroz74
MP
le 07 févr. à 15:10

Capcom fait que du bon en ce moment ! Ca promet pour la suite

Lire la suite...
oulaladu45
oulaladu45
MP
le 07 févr. à 15:12

Si seulement on pouvait retrouver l'ambiance gothique et effrayante du premier mais bon pour ça maintenant faut aller du côté de Bloodborn

Lire la suite...
Commentaire édité 07 févr., 15:13 par oulaladu45
Boutique
  • Devil May Cry 5 PC
    59.99 €
    59.99 €
  • Devil May Cry 5 PS4
    45.99 €
  • Devil May Cry 5 ONE
    45.99 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Crackdown 3 : un troisième épisode sans saveur
    ONE
  • Test : Jump Force : Le fan service ne suffit pas
    PC - PS4 - ONE
  • Test : Far Cry New Dawn plaît par son contenu mais déçoit sur sa narration
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
kardelenkuruyemis.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce